Sellerie

A l’origine, les chiens étaient des animaux sauvages qui erraient à leur guise et accomplissaient leurs quatre volontés sans aucune contrainte. Devenus des animaux domestiques, ils ont conservé au plus profond d’eux-mêmes un fond d’aspiration à la liberté qui leur fait faire des échappées éreintantes pour leurs maîtres. Le recours à la sellerie pour les maîtriser est donc nécessaire. Mais quel élément choisir ?

La sellerie pour chien – Laisse, collier et harnais

Les chiens sont de grands enfants qui ne cherchent qu’à s’amuser et à courir après tout ce qui bouge, faisant fi des invectives du maître et des menaces de punition. Grands joueurs et chasseurs par instinct, ils sont difficiles à maîtriser si une éducation stricte ne leur est pas appliquée dès leur plus jeune âge. Deux éléments essentiels permettent de procéder à l’éducation du chien : le collier et la laisse. Le collier doit être adapté à la taille, au poids, à la corpulence et au comportement du chien. Outre l’apprentissage de bons comportements à l’aide des modèles à ultrasons, à commande vocale ou étrangleurs, le collier est aussi un allié de taille contre les parasites et un accessoire de mode incontournable. En cuir, en nylon ou dans toute autre matière, le collier se décline à l’infini pour être accessible à toutes les bourses et à tous les goûts. Quant à la laisse, elle est inséparable du collier parce qu’elle permet de maîtriser le chien en promenade et de lui inculquer les bases de l’obéissance. Une laisse peut avoir une longueur située entre 3 et 8 mètres, selon la liberté de mouvement à donner au chien. A cordon ou à sangle, elle peut être équipée d’un boîtier bloqueur – dans ce cas, elle est rétractable. La laisse doit être assez solide pour résister aux ruades du chien et être faite dans une matière souple qui ne risque de blesser ni le chien ni son maître. Une autre variante du système laisse/collier est disponible : c’est le harnais, souvent en cuir souple doublé, qui assure une bonne maîtrise du chien et un habillement sommaire pour l’animal. Cependant, l’usage du harnais n’est pas très conseillé puisqu’à la longue, le rebord de l’accessoire peut finir par blesser le chien.

La sellerie pour chien – Les autres options

Dans le vaste univers de la sellerie pour chiens, il y a aussi les muselières dont le port est aujourd’hui obligatoire pour les chiens de catégorie I et II. En forme de panier ou serrée, la muselière sert à réfréner les impulsions de morsure du chien et donc, à éviter bien des drames imprévisibles. En métal ou en plastique, la muselière doit être difficile à enlever, sans toutefois entraver la respiration du chien. Celui-ci doit pouvoir respirer et haleter en toute liberté sinon il aura des problèmes de santé. Il faut donc choisir une muselière avec des trous. Enfin, il y a la sellerie thérapeutique qui s’apparente à un harnais mais en plus sécurisant. Son port est conseillé aux chiens souffrant de maux de dos ou d’inflammations respiratoires. Confort et maintien sont assurés !