Repas

Un chien a de gros besoins en nutriments qu’il faut respecter et satisfaire au maximum pour qu’il puisse se développer et acquérir une bonne constitution physique. Par rapport à son âge, sa race et ses activités, il doit faire l’objet d’un suivi alimentaire strict. Contrairement aux idées reçues, le chien ne doit pas manger n’importe quoi, sous peine d’être la cible da maladies diverses et de troubles de la digestion.

Le repas du chien – Les besoins nutritionnels

Les besoins nutritionnels du chien sont à peu de choses près assez semblables à ceux d’un être humain. Il a besoin de vitamines A, D, E, B1, B6 et B12 pour prévenir les infections, développer un pelage soyeux, avoir une bonne constitution osseuse, être fécond et avoir une bonne acuité visuelle. Il a aussi besoin d’oligo-éléments comme le sodium, le calcium, le magnésium, l’iode, le fer ou le phosphore pour assurer le renouvellement du sang, la régulation hormonale, le développement des muscles et le bon fonctionnement du système nerveux. Tout comme les humains, le chien a aussi besoin de s’hydrater, surtout lorsqu’il est malade et un grand bol d’eau fraîche doit toujours être mis à sa disposition pour ce faire. Les croquettes sont réputées pour être les aliments les plus complets et les plus équilibrés qui soient pour les chiens. Composées de divers aliments déshydratés, elles sont idéales pour le régime quotidien du chien. Cependant, il faut prendre un certain temps pour définir la marque de croquettes qui convient le plus à un chien. Pour cela, il faut surveiller ses selles. Si elles sont fermes et peu odorantes, le chien digère bien et n’a aucun problème intestinal. Si, par contre, elles sont liquides, molles ou nauséabondes, il faut changer de marque de croquettes. Il en va de même si le chien vomit ou émet des flatulences répétées. Il se peut aussi que les chiens âgés ne supportent plus les croquettes et aient besoin de suivre un régime spécial. Dans ce cas, il faut consulter le vétérinaire qui pourra leur concocter des menus faits sur-mesure. A part les croquettes, il est aussi conseillé de donner à son chien des os à moelle – naturels ou de fabrication industrielle – qui lui permettent d’entretenir la force de ses mâchoires et de nettoyer sa dentition. Les os de lapin et de mouton sont à éviter car ils peuvent perforer les intestins du chien.

Le repas du chien – Rythme et quantités

Les besoins nutritionnels du chien évoluent avec son âge. Un chiot peut être nourri trois fois par jour, à heures fixes, tandis qu’un chien adulte se contentera d’un repas unique substantiel. Il doit toujours être nourri avant ses maîtres pour éviter qu’il ne vienne quémander à table. Il faut veiller à ne pas le perturber quand il se nourrit car son instinct animal peut le pousser à développer des comportements agressifs. L’alternance d’aliments variés est déconseillée puisque le système gastrique du chien est assez fragile et s’adapte peu aux changements. Bref, pour bien nourrir u chien, il faut de la qualité et de la régularité !